les gouttes de dieu manga sur le vin

Qui l’eut cru ? Et oui même les mangas japonais peuvent faire office d’ambassadeurs génialissimes des vins Français. La preuve, la série de Mangas « Les Gouttes de Dieu« .

Sortie depuis 2004, cette série compte aujourd’hui plus de 30 tomes et est même adaptée pour la télévision sur NTV.

L’histoire : Lorsque le prestigieux œnologue Yutaka Kanzaki décède, son testament est clair : son extraordinaire cave reviendra à celui de ses deux fils qui résoudra 12 énigmes concernant 12 vins. Il découvrira alors un 13e et mystérieux vin, inconnu de tous, surnommé « Les Gouttes de Dieu ». Une chasse au trésor sous forme d’enquête policière va confronter les deux frères aux caractères et parcours opposés… Mystères et investigations se succèdent autour des crus les plus prestigieux, pour les deux frères ennemis qui se livrent à une véritable course-poursuite. Au travers de cet affrontement, le scénario conduit le lecteur dans une découverte de l’univers du vin, son langage, ses particularités, ses traditions.

Des producteurs français ont acquis une notoriété inespérée au Japon grâce à cette bande dessinée. Avec un effet euphorisant sur leurs ventes :

L’effet manga, Philippe Carille n’en revient toujours pas. Du jour au lendemain, ce vigneron bordelais est devenu une véritable star en Asie grâce au Manga » les Gouttes de Dieu ». Cela s’est passé un peu par hasard, raconte, presque gêné, le propriétaire de Château-Poupille. Shu Okimoto, une dessinatrice japonaise de BD, a goûté un de mes vins et a décidé d’en parler dans son manga, Les Gouttes de Dieu. » La suite relève du conte de fées marketing : avec plus de 3,5 millions d’exemplaires écoulés rien qu’au Japon, le manga connaît un succès retentissant et… contagieux pour les ventes dans l’archipel des vins français cités dans la série. « ça s’est affolé d’un coup, se rappelle Philippe. Tout le négoce bordelais appelait. J’ai téléphoné à mon agent au Japon et c’est lui qui m’a tout expliqué. »
pour en savoir plus : http://lexpansion.lexpress.fr/economie/les-gouttes-de-dieu-le-manga-japonais-dont-nos-vins-sont-les-heros_234936.html

kami-no-shizuku

kami-no-shizuku : du Manga à la Série

Des experts aux non-initiés :

Les magiciens, ce sont les auteurs, soit un frère et une soeur réunis par une passion commune et sous un pseudonyme unique, Tadashi Agi. « Ils possèdent une cave de plus de 4.000 bouteilles et font des séjours réguliers en France pour visiter les vignobles », raconte Stéphane Ferrand. Des amateurs (très) éclairés, qui ont fort bien perçu l’engouement asiatique pour le vin, et l’ont marié en justes noces avec la tradition du manga. Ici, chaque volume éclaire appellations et techniques de vinification, glossaires à l’appui, tout en suivant les aventures de Shizuku Kanzaki, fils d’un oenologue réputé mis au défi par le patriarche de reconnaître, avant son rival de frère adoptif, treize grands crus – dont les fameuses Gouttes de Dieu.

Résultat, amoureux de la treille, fans de bandes dessinées et simples curieux y trouvent tous leur compte. « Le monde du vin souffre en France d’être coincé entre le travail d’orfèvre des professionnels et une technicité qui laisse à la porte les non-initiés, explique Vincent, dégustateur féru de la série et auteur du blog Les dieux ont soif. Les gouttes de Dieu offre à tous les connaissances de base, sans écraser le néophyte. »

carafage dans le manga

Les 3 vins à l’Honneur dans les Gouttes de Dieu :

La valeur sûre : Clos de la Roche Grand Cru 2002, Bourgogne, Côtes de Nuits. Fruité, puissant, généreux et noble, ce vin a une longueur en bouche exceptionnelle.,
La révélation : Château-de Saint-Cosme Les Deux Albion 2001, Côtes du Rhône. Un vin aux saveurs de crème de cassis, nuancé de fumé. Très bon rapport qualité-prix.
L’exception : Château-Calon-Ségur 2000 Bordeaux, Saint-Estèphe.Un millésime d’exception qui rivalise avec les 1982, 1988 et 1995. Un indispensable.

Vous voulez lire : Les Gouttes de Dieu sont édités chez Glénat.

Vous êtes fainéant : les Gouttes de Dieu ont été adaptés dans une série nommée « Kami no shizuku « 

Enhanced by Zemanta

Ecrit par restaurantemploi

emploi hôtellerie restauration