meilleur sommelier

Ils sont beaux, ils sont chauds pour gagner le concours du meilleur sommelier. ils officient dans de très belles maisons, on regrettera quand même une présence féminine.

Organisée par l’ Union de la Sommellerie Française et le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne, cette épreuve se déroulera en deux temps. Le dimanche, la demi-finale se déroulera à huis clos au Centre de formation professionnelle et de promotion agricole.

Le lendemain, dans le cadre de la salle de spectacle la Lanterne magique, les noms des quatre finalistes seront annoncés. En public, cette fois, ils vivront les dernières épreuves proposées par le comité des concours dirigé par Fabrice Sommierqui officie chez Georges Blanc, Vonnas et qui vient d’être sacré Meilleur sommelier de l’année du Gault Millau 2014

Elles aboutiront alors au sacre de l’un d’entre eux. On connaîtra alors le nom du successeur de Romain Iltis (L’Arnsbourg, à Baerenthal) qui avait décroché le titre en 2012 à Marseille.

 

Les candidats :

Jonathan Bauer-Monneret (Spring, à Paris),
Maxime Brunet (Le Chapeau rouge, à Dijon),
Mikaël Grou (George V, à Paris),
Jean-Baptiste Klein (Clos des sens, à Annecy-le-Vieux),
Michaël Lheritier (Table Saint-Crescent, à Narbonne).
Florent Martin (George V, à Paris),
Nicolas Menez (Taillevent, à Paris),
Léo Peineau (Royal Monceau, à Paris),
Philippe Troussard (Les Caudalies, à Arbois),
Denis Verneau (La Mère Brazier, à Lyon).

Ecrit par restaurantemploi

emploi hôtellerie restauration