meilleur sommelier dijon

 

Philippe FAURE BRAC dans le fond applaudit la performance!

Voilà un jeune homme  (29 ans) qui n’a pas à se soucier de son avenir si il maintient ses efforts et sa qualité d’analyse.

Chef sommelier du restaurant Spring, à Paris, Jonathan Bauer-Monneret est devenu ce lundi 27 octobre le 28ème Meilleur Sommelier de France. Un titre remporté à Beaune à l’issue d’une finale qui réunissait aussi Mikaël Grou (Four Seasons George V à Paris), Jean‑Baptiste Klein (Clos des Sens à Annecy-le-Vieux) et Florent Martin (Four Seasons George V à Paris).
Devant plus de 500 spectateurs, ces quatre professionnels sélectionnés à l’issue de la demi-finale organisée la veille ont donné une très belle image de leur métier.

Jonathan bauer faure brac sommelier

Faisant tantôt preuve de connaissances pointues, de savoir-faire technique et d’aisance au cœur d’une salle de restaurant aménagée sur place, ils avaient trente minutes pour faire face aux différents ateliers. Lesquels allaient de la dégustation commentée, à la préparation d’un repas de mariage en passant par la gestion de trois tables de clients.

Sept minutes face à cinq vins : un blanc à la robe charmeuse (Vouvray 1971) à décrire dans le grandes largeurs et quatre rouge aux nuances de velours (Gevrey-Chambertin 2010 Sérafin père et fils, Mercurey premier cru Château de Chamirey 2010, Beaune 1er cru 2005 Clos des Fèves du Domaine Chanson, Moulin-à-Vent 2005 Clos de Rochegrès). Trois issus du cépage pinot noir et un gamay bien camouflé qui en a piégé plus d’un en raison de son évolution. La suite, le candidat alsacien d’origine et les autres l’ont vécu comme des scènes de la vie quotidienne (ou presque) dans leur restaurant.

En savoir plus : http://avis-vin.lefigaro.fr/magazine-vin/o114245-jonathan-bauer-monneret-sacre-meilleur-sommelier-de-france#ixzz3HYJDnwHG
A l’heure de l’annonce du résultat, Jonathan Bauer-Monneret qui participait à sa première finale a pu laisser éclater sa joie.

Après le titre de Meilleur Jeune Sommelier de France – Trophée Duval Leroy remporté en 2009, il a franchi une nouvelle étape avec talent.
Michel Hermet lui a remis le trophée symbolisant son titre alors que Claude Chevalier, président du Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne, le félicitait pour la qualité de sa prestation.
Le jury où figuraient notamment trois Meilleurs Sommeliers du Monde, Serge Dubs, Philippe Faure-Brac et Olivier Poussier, a salué le niveau de cette finale.

Ecrit par restaurantemploi

emploi hôtellerie restauration